IN THE FIELD  
Maintenance Magazine 149 – septembre 2020

Nos égouts: des bombes souterraines à retardement

“Sous terre, il y a 10 à 13 milliards d’euros de capital en égouts. Aujourd’hui, 20 à 25% des égouts fuient. Les trous dans le zinc sont quotidiens et ne font plus la une des journaux », lance Vincent Coolsaet (56), CEO de l’entreprise courtraisienne Incafin, spécialisée dans la rénovation d’égouts. La sécheresse ne fait qu’empirer les choses. Le sol se rétracte, les canalisations endommagées s’effondrent et les fuites s’agrandissent. Ce qui fuit n’est pas purifié ni recyclé. Les fuites entraînent presque quotidiennement une perte de 200 millions de litres d’eau potable. « Aucun compteur ne peut mesurer précisément cela. Les pertes pourraient donc être plus importantes. C’est incompréhensible. Notre eau est chère et nous n’avons pas de l’état le service pour lequel on paye. Si seulement on pouvait purifier les eaux résiduaires et les réutiliser… ». Et faire d’une pierre deux coups.

Le texte intégral de cet article n’est accessible qu’aux utilisateurs enregistrés. Enregistrez-vous GRATUITEMENT.


A l'aide de votre login et de votre mot de passe, vous bénéficiez directement de l'accès total à tous les sites internet de FCO Media:
Aquarama, Cool & Comfort, L'Entreprise, Dimension, FM Magazine, Maintenance Magazine, Riorama, Top Security.


Nouvel utilisateur

En vous enregistrant, vous acceptez les conditions générales.


Après enregistrement GRATUIT :

  • Vous lisez des articles complets.
  • Lire le magazine en ligne ou le télécharger.