asset3fotobisol.jpg

ASSET MANAGEMENT  
Maintenance Magazine 160 – mai 2023
L’IA permet-elle vraiment une maintenance prédictive ?

L’application de l’intelligence artificielle en maintenance peut conduire à des améliorations majeures de l’efficience, à condition de l’utiliser correctement. Et c’est là que le bât blesse : soit les algorithmes sont trop généraux et ne tiennent pas compte des conditions spécifiques, soit ils sont trop spécifiques et pas largement déployables. Comment concilier les deux ?

1chevron.jpg

ASSET MANAGEMENT  
Maintenance Magazine 158 – novembre 2022
RBI/IBC chez Chevron Phillips Chemical: les premiers résultats

Dans l’édition précédente, nous vous avons emmené dans un voyage découverte à travers la mise en place d’un système de maintenance d’Inspection Basée sur la Criticité. Aujourd’hui, nous allons entrer dans l’aspect pratique des choses avec un témoignage inspirant de Chevron Phillips Chemical. L’entreprise a lancé un processus d’IBC l’année dernière et témoigne maintenant de première main sur les expériences et les premiers résultats.

rbi1.jpg

ASSET MANAGEMENT  
Maintenance Magazine 157 – septembre 2022
Risk Based Inspection

Les dysfonctionnements inattendus et/ou récurrents sont depuis des années la principale ‘frousse’ d’un service de maintenance. Les méthodes de maintenance préventive, prévisionnelle/prédictive jusqu’à normatives limitent ces risques, mais l’accent est mis principalement sur les machines tournantes. La méthode d’inspection basée sur les risques (RBI) peut signifier la même chose pour les équipements statiques d’une installation en permettant de mieux cartographier les risques et leurs conséquences.


easyfairs maintenance rectangle feb/maart 2024
chart.jpg

ASSET MANAGEMENT  
Maintenance Magazine 156 – mai 2022
Protection de vos appareils à air comprimé

L’efficacité énergétique devient de plus en plus importante pour nous tous car elle est directement liée aux coûts. La pression réglementaire croissante se profile également à l’horizon sous la forme de la révision proposée par la Commission européenne de la directive européenne relative à l’efficacité énergétique (DEE). La DEE révisée rendra les objectifs d’économies d’énergie de l’UE juridiquement contraignants. Elle obligera les pays de l’UE à réduire collectivement leur consommation d’énergie de 9% d’ici 2030 par rapport au niveau de 2020. En outre, à partir de 2024, les pays de l’UE devront probablement réaliser de nouvelles économies annuelles de 1,5% de la consommation totale d’énergie. C’est une augmentation de 0,8% par rapport au niveau actuel.

Lire gratuitement en ligne et se tenir au courant des nouvelles du secteur via notre newsletter?


En vous enregistrant, vous acceptez les conditions générales.